On commence par le film et on lira le livre par la suite #JamaisContente

Mon père est atroce, ma mère est atroce, mes sœurs aussi, et moi je suis la pire de tous. En plus, je m’appelle Aurore. Les profs me haïssent, j’avais une copine mais j’en ai plus, et les parents rêvent de m’expédier en pension pour se débarrasser de moi.

Je pourrais me réfugier dans mon groupe de rock, si seulement ils ne voulaient pas l’obliger à chanter devant des gens. A ce point-là de détestation, on devrait me filer une médaille. Franchement, quelle fille de treize ans est aussi atrocement malheureuse que moi ?Dimanche dernier, je suis allée à l’avant-première de ce film avec Clément, il a presque 9 neuf ans et est assez mature pour voir des films  à message ou ‘ tranche de vie’ comme j’aime les appeler !

Le film est adapté de la série de 3 romans « Le Journal d’Aurore » de Marie Desplechin publié entre 2006 et 2009. L’auteure – sœur du metteur en scène Arnaud Desplechin – a participé à l’écriture du scénario aux côtés de la réalisatrice Emilie Deleuze et de Laurent Guyot.

Notre avis sur ce film Jamais contente :

  • très joli casting pour très jolie comédie, à déguster en famille,
  • l’actrice principale est très juste, par moments très énervante, puis vraiment attachante. Clément l’a trouvé à la fois odieuse et lumineuse,
  • les seconds rôles tous parfaits et les jeunes musiciens excellents,
  • des dialogues savoureux et piquants,
  • un film frais et authentique, nous avons adoré !
  • un film  qui ouvre des horizons et montre que l’amour, l’envie de partager, de se cultiver existent, il ne s’agit pas juste de notions relevant de la mièvrerie !

Pour conclure, un film à voir en  famille pour passer un bon moment. Les personnes de ma génération verront surement dans Léna Magnien, une nouvelle Sophie Marceau même allure désinvolte et même vision de la vie déjà tellement adulte.

Jamais contente

Sortie au cinéma le 11 janvier 2017

Avec Léna Magnien (Aurore) , Nathan Melloul (David) , Mehdi Messaoudi (Areski)

Réalisatrice Emilie Deleuze

Matinée ciné avec mon grand bonhomme ! #JamaisContente