Si Internet est un outil qui peut être pédagogique pour les enfants, il y a évidemment de nombreuses dérives qu’il faut éviter pour les protéger. On pense évidemment à la pornographie en ligne, aux matraquages publicitaires, mais aussi à toutes les vidéos choquantes, mais on oublie aussi les bêtises de nos chères têtes blondes qui ont le don de cliquer là où il ne faut pas et acheter n’importe quoi. Un ordinateur, une tablette et un smartphone doivent donc être sécurisés, mais il faut aussi prendre le temps d’expliquer à son engeance pourquoi. Isabelle et Nora nous expliquent leurs aventures qui sont des cas d’école.

Isabelle : mon fils se lâche sur une boutique en ligne

Isabelle a bien voulu témoigner, mais elle a pris un prénom d’emprunt, celui de sa belle-mêre.

« Je me sens un peu coupable, genre mauvaise mère qui laisse son gamin sans surveillance sur l’ordinateur du salon. Bref, je vous raconte cette histoire qui n’est pas si grave et qui prête à sourire, mais sur le coup, j’étais folle. Je laisse mon petit Lucas, qui a six ans, sur l’ordi pendant que je prépare à manger. Habituellement, je le mets sur un site de vidéo pour enfants ou sur un jeu. Cette fois, j’oublie de fermer la page du commerce en ligne où je faisais, disons, du lèche-vitrine. Une fois, le repas terminé, je prends le petit et je l’emmène au bain. C’est le lendemain que je me rends compte du fléau que j’ai enfanté. Il a cliqué partout sur le site ecommerce et surtout sur  « ajouter au panier ».  J’ai une option qui permet de valider automatiquement les achats quand elle est sélectionnée… Sauf qu’une mise à jour l’avait sélectionné automatiquement. Bref, au final, c’est 800 euros d’achats et évidemment absolument n’importe quoi ».

Nora « ma fille joue à remplir des grilles d’EuroMillons »

Nora a eu la mauvaise surprise de retrouver sa fille Ecce de sept ans avec son smartphone en main. « Je n’avais pas idée que ce qui l’amusait autant, c’était de remplir automatiquement des grilles de l’EuroMillions sur mon smartphone. Elle a dû prendre cela pour un petit jeu et s’en est donné à cœur joie.» Là encore, il faut savoir que ce qui nous facilite la vie comme jouer à l’EuroMillions en ligne avec des options automatiques devient dangereux quand un enfant va trouver une page ouverte. Il pourra acheter et consommer d’un clic sans même s’en apercevoir. On imagine bien la petite Ecce jouer à remplir les grilles de façon automatique … Ils le disent même dans les publicités « Jouer à l’EuroMillions sur smartphone, c’est un vrai jeu d’enfant ». Pour Nora, ce jeu d’enfant aura coûté 256 euros et elle nous le confie en riant : « En plus, je n’ai pas gagné le moindre euro ! Mais pour cette somme j’ai eu droit à un abonnement annuel, alors sait-on jamais…»

Contrôle parental sur Internet en trois étapes

La première étape est de leur expliquer pourquoi ils ne doivent pas faire n’importe quoi sur la toile. Interdire sans expliquer, c’est s’assurer d’attiser la curiosité des enfants. La seconde étape, c’est de toujours être présent quand il utilise un appareil connecté. Il suffit d’une fenêtre laissée ouverte par inadvertance sur une boutique ou sur une loterie en ligne pour courir à la catastrophe comme on l’a vu dans nos témoignages. La troisième étape est de paramétrer ses comptes pour éviter tout ce qui est achat automatique. Les boutiques en ligne proposent cela comme un gain de temps, ce qui est vrai, mais en plus de pousser à la consommation, cela laisse la possibilité à n’importe qui, dont votre enfant, de vider votre compte. La quatrième étape, c’est l’installation de sécurité enfants sur l’ordinateur. Il convient de bloquer son smartphone et de bien expliquer que ce n’est pas un jouet. Si l’enfant pense que c’est un jouet, il va penser que tout ce qu’il y a dessus est un jeu. Aujourd’hui, on a tous des applications bancaires, de boutiques, de jeux d’argent en ligne… Ces derniers sont des aimants pour les enfants qui ne voient que le côté jeu et qui vont s’amuser sur une machine à sous en ligne sans se douter qu’ils ruinent papa et maman. L’association e-Enfance propose une assistance gratuite au contrôle parental si jamais vous n’y arrivez pas seuls. 

La vraie protection de l’enfant sur la net, c’est aussi la vôtre et cela on le dit pas assez. En protégeant vos enfants, vous vous protégez aussi. Évidemment, on ne vous parle pas des sujets gravissimes comme la pédopornographie ou le harcèlemment en ligne, mais en suivant ces conseils, vous le protégerez aussi des criminels en lui apprenant à se responsabiliser en l

Web: Comment protéger les enfants des dangers d'Internet ?igne.