J’avais adoré le livre, et le film, trop hâte de découvrir la BD l’amant de Kan Takahama. @ruedesevresbd.

« La narratrice, c’est l’autrice elle-même. Elle a 15 ans et vit en Indochine avec sa mère, veuve et ses deux frères. Pensionnaire dans un lycée pour étudier les mathématiques, elle ne rêve que de devenir écrivain. Sur le bac qui traverse le fleuve séparant son lycée de sa pension, elle fait la connaissance d’un riche chinois. Ils tombent éperdument amoureux et commencent une relation faite d’amour et d’argent qui durera un an et demi durant lequel ils se verront régulièrement. Marguerite devra faire face à la honte, la peur, la jalousie et parvenir à trouver sa place au sein d’une famille où il est difficile de s’imposer.  » ( issu du site Rue de Sèvres )

Mon avis sur ce manga de Ken Takahama :

une adaptation réussie qui va évidement à l’essentiel, à ces moments de passion, de complicité, de sensualité, de féminité, d’introspection, etc…, qui font de l’oeuvre de de Marguerite Duras un superbe roman,

l’album suit de A à Z le fil du roman : la rencontre sur le bac, les mois où leurs relations ne sont que platoniques, leurs ébats dans la garçonnière, la rupture et le retour en France pour elle,

• j’étais très intriguée de découvrir la manière dont Kan Takahama, avec un esprit manga, pouvait illustrer et faire émerger de ce roman le pays, le Vietnam et en particulier Sadec, le Mékong avec toute la sensualité et le climat…

c’est une vraie réussite : les illustrations reflètent parfaitement le pays, les couleurs, la singularité, un mélange de chaleur, de moiteur mais aussi de douceur. Les expressions des visages sont très bien rendues et laissent paraître parfois toute la souffrance et les abus (en particulier dans la famille de la jeune fille) mais aussi toute la plénitude ou violence dans les rapports des deux amants,

• un ouvrage simple et magique en même temps, que je recommande sans la moindre hésitation.


Pour conclure, une lecture forte donc, dense, aussi belle que dure par instants, appuyée par une qualité d’édition excellente de la part de l’éditeur Rue de Sèvres. J’ai adoré, un vrai bol d’air pendant cette période de confinement obligatoire.

L’amant de Takahama d’après le roman de Marguerite Duras

Rue de Sèvres

Manga offerte, merci